Une semaine que tu es partie, si brusquement. Je n’ai pas réussis à passer le cap depuis pour écrire ces quelques mots, mais cette salope de poisse de merde me force à le faire aujourd’hui.  Je dois accepter, je dois encaisser, je dois y croire, je dois avancer si je veux résister à la prochaine vague qui s’annonce bien sombre.

Quelle drôle de mort, quelque part bien à ton image de petite fouine. Tu auras vécu vite, toujours affairée dans quelques chose, mais quand même avec une léchouille pour nous. T’es ma première boule de poils nées à la maison de ta merveilleuse maman Yoyo. Tu n’étais pas le type que je voulais garder et puis non c’était toi, y’avait pas de doute la dessus.

Jane la Tarzane pour nom de code, c’est sur que tu allais nous en faire voir de toutes les couleurs, et ça n’a pas loupé! Petite rate vive et intelligente tu as rapidement pris une énorme place dans notre vie et dans nos cœurs…. même des fois dans nos assiettes!

Et encore les assiettes…. c’était bien, parce que si tous les chemins mènent à Alka Seltzer, visiblement tous les moyens étaient aussi bons pour faire des conneries. On t’a retrouvée absolument partout, la liberté c’était le pied

Et puis un doux jour tu es devenue une merveilleuse maman à ton tour, donnant la vie à 11 petites merveilles. Tu as continué à fouiner en famille, aussi doucement qu’à ton habitude. Les mois ont passé, les années aussi, ta merveilleuse maman est partie et tu est devenue la doyenne de la fratrie. Suite à la portée catastrophe de Tutti peu avant, l’ambiance était pas au top à la maison, mais le retour de Blue et Boogie à mis un peu d’ambiance. Tu les as prises sous ton aile sans sourciller, en te laissant faire par les deux petites furies

On ne t’a pas vue vieillir ma douce, faut dire tu avais encore beaucoup de temps devant toi. Ce sinistre samedi je t’ai fait une grattouille du matin, je ne pensais pas te retrouver comme ça quelques heures plus tard. Petit clown mourir d’une crise cardiaque il fallait le faire quand même… quelle drôle d’idée de faire des effets de cœur? En tout cas le mien s’est arrêté quelques secondes lorsque je t’ai trouvée. Si soudain, si dur, si violent, si…. tôt.

Tu avais une maman unique, c’était dur de faire aussi bien et tu as réussis à relever le challenge ma beauté. J’aurais aimé te garder bien plus longtemps, mais je me dis que tu es partie « proprement ».Pas malade, pas faible, pas rongée par une saloperie, tu es partie comme tu es venue, toute pimpante.

S »il te plait ma puce, aide moi à ce que ta famille n’aille pas te rejoindre trop tot. Fais en sorte que ce ne soit rien pour Tutti et qu’elle reste encore longtemps avec nous. On t’aime ma puce, profite bien du nuage la haut!

3 réponses pour “Au revoir ma douce, ma merveilleuse…”

  • Bon voyage petite bouille d’amour. Merci pour Tweedle Dee, merci pour la suite. On aurait aimé te garder encore plus longtemps parmi nous, mais la vie n’est pas toujours bien faite 🙁
    Peut-être manquais-tu trop à ta maman, qui t’a rappelée de là-haut ?

    Veille sur ta descendance de là où tu es :*

  • Le jour de ton départ, on a trouvé ton fiston Super Timor boudeur, tristoune. On ne savait pas encore que tu étais partie veiller sur lui d’en-haut, peut-être l’avait-il senti ? Merci pour ce cadeau que tu nous as fait, pour le bonheur que tu as donné à ton humaine, à tous les humains qui ont la chance d’avoir des bouts de toi. Puissent-ils perdurer longtemps, ces petits bouts de toi, à travers Tutti (qui a grand besoin de ta protection de là-haut), à travers Blue et Boogie, à travers tous les autres nés ou à naître et qu’on espère très fort.

    Bon voyage Alka. Gros bisous Limë.

Les commentaires sont fermés.